• Mélangez vos couleurs avec un couteau de peintre ainsi vous ferez un dosage précis (et plus économique) des couleurs et vous n’abimerez pas vos pinceaux.

                          Conservation des couleurs :

    A la fin de votre séance de peinture, recouvrir vos restes de couleur avec du film alimentaire

    et mettre à l’abri de la lumière.

                - La peinture à l’huile (sans essence ou autre médium) peut se conserver plusieurs semaines.

                   Si elle a été mélangée, vous la conserverez une petite semaine.

                 - Pour la peinture acrylique : pas plus d’une semaine.

    LES PRODUITS

                 Les essences :

                         Térébenthine :

                   - ordinaire : pour laver les pinceaux (Le white spirit est plus économique),

                   - bi-rectifiée pour mélanger aux couleurs

                         Le white spirit : A n’utiliser que pour laver le matériel et les pinceaux.

                Les liants pour la peinture à l’huile :

    La peinture à l’huile se comporte mieux si elle est additionnée d’un liant.

    Il existe plusieurs sortes de médiums dans le commerce mais vous pouvez vous préparer une bonne base vous-même :

                  Dans un petit flacon, mettez 2/3 d’huile de lin (clarifiée) et 1/3 de térébenthine (bi-rectifiée).

                  Une fois votre mélange de couleurs effectué sur votre palette, ajoutez quelques gouttes de         

                   votre préparation et mélangez à nouveau.

    Sur internet vous trouverez tous les renseignements sur les médiums :

    http://www.kamapigment.com/fr/produits/mediums-peinture-a-l-huile.html

    http://www.dotapea.com/essences.htm

    LE RECYCLAGE

    Ne jetez pas vos produits dans vos sanitaires (sauf si vous voulez faire plaisir

    à votre plombier et en plus vous polluez la nature).

    En versant vos produits usagés dans un vieux bidon de 5 litres, vous êtes tranquille

    pour une bonne année avant d’aller à la déchetterie.

    SECURITE

    Attention avec l’utilisation des produits :

                La peinture à l’huile, les acryliques ou alckides et surtout les essences

                 (Térébenthine et autres white)

                  Quelles sont les doses toxiques ?

    Le mieux est de prévenir les risques en aérant la pièce où vous travaillez.

    LA TOILE :

    On peut acheter ses toiles toutes prêtes sur leur châssis mais on peut aussi les monter soi-même.

    Voir la page "Monter une toile sur chassis".

    A qualité égale, on fait des d’économies mais surtout, si on loupe son œuvre, on peut apprêter le dos et exécuter une deuxième œuvre.

    Si vous choisissez cette solution :

                       - La toile se vend par 2m de large avec la longueur que vous voulez,

                       - Le châssis : ne vous lancez pas dans sa fabrication - trop de travail - vous les trouvez tout

                                         prêts (et de bien meilleur qualité que les toiles toutes montées).

                       - Le montage :

                            Il vous faut :

                                       * une pince spéciale pour tendre la toile (environ 20 €),

                                       * une agrafeuse ou mieux de la semence de tapissier (+ un marteau).

                         Prix de revient d’une toile P10:

                     Toile de lin : 6.60€ le m²,

                                          Pour un P10 = 55x38 + la marge pour la fixation 4.5cm, soit 59.5 x 42.5 = 0,25m²

                                           0.25 x 6.60€ = 1,65€

                       Le châssis P10 : 10.25€

                                                Le P10 vous revient à : 1.65 + 10.25 = 12€.

                 Apprêter une toile :

                  Il vous faut du Gesso (avec 1l vous faites une dizaine de toiles P12)

                          1ère couche diluée (20% d’eau). Après séchage, léger ponçage.

                          2ème couche non diluée. Léger ponçage après séchage.

                   C’est prêt mais pour un fini doux (pas obligatoire) :

                         3ème couche additionnée de blanc de Meudon, 6 cuillères à soupe par litre de Gesso.

                                 Léger ponçage après séchage pour finir.

                       - Le blanc de Meudon : avec 1kg vous couvrez une centaine de toiles.


    votre commentaire
  •    Pour conserver la forme des pinceaux effilés :

    Après le lavage, imbibez les poils de salive puis lissez-les et glissez la mèche dans un cône de papier (tenu par de l’adhésif) pcone-papier.jpgréalablement préparé, en une nuit il a retrouvé sa forme.

               Fabriquer un pinceau :

    Pour peindre de l’herbe, des poils ou des cheveux :                                 

    pinceaux-1.jpg

    Récupérez les poils d’un vieux pinceau « bâtiment » (les poils sont plus raides).

    L’idée est d’enserrer les poils entre deux lattes de bois :

                - Sur une petite latte de bois (2cmx25cm par exemple) mettez de la colle (époxy),

                    étalez les poils dans la colle, espacez-les en fonction de ce que vous voulez obtenir

                   comme effet,

               - Laissez une longueur hors colle en fonction de la souplesse souhaitée.

               - Mettez par dessus une deuxième latte de bois et serrez le tout avec du fil de cuivre

                 (ou du fil de coton).

                         Pinceau éventail :                           evantail.jpg

    Il est très utile pour lisser, réaliser des fondus, des dégradés mais relativement cher.

    Il vous faut un pinceau rond. Vous écrasez la touffe de poils pour voir son étalement.

    L’idée est d’enduire la base de la touffe de poils de colle époxy et de maintenir serré.

    Plusieurs problèmes se présentent à vous :

               - Ne pas mettre trop de colle sans quoi les poils ne seront pas suffisamment souples,

               - La colle écrasée va se fixer à l’étau :

                       * Pour éviter ça, il suffit de mettre sur la colle un petit morceau de fil plastique,

               - Etaler régulièrement la touffe de poils :

                        * Utiliser deux petites plaquettes de bois (ou autre) pour enserrer les poils,

                            le tout serré dans l’étau fera un bel éventail.


    votre commentaire
  • Pour ouvrir un bouchon d'un tube de peinture à l'huile collé par la peinture durcie, rien de plus facile, placez votre tube sous le robinet d'eau chaude pendant 30 secondes... et le tour est joué !

    En effet, même si l'eau n'est pas un diluant pour l'huile, l'eau chaude dessèche la peinture à l'huile.

    Pour les bouchons plus récalcitrants, placez directement votre tube quelques minutes au bain-marie dans une casserole d'eau bouillante.


    8 commentaires
  • Chaque peintre a sa petite astuce pour peindre de la peau. Il n'y a pas de "recette" miracle. Mais voici notre conseil pour obtenir une couleur réaliste pour un effet saisissant.

     

    Peindre une peau blanche ne se résume pas uniquement à mélanger du blanc et du rouge.
    La peau humaine n'est pas de couleur rose ! Elle est légèrement plus compliquée que cela.

    Quelles couleurs utilisées pour peindre de la peau ?

    Il suffit d'un mélange de 3 couleurs pour obtenir une belle chair:

         
    - de la Terre de Sienne Naturelle,  - de l'Ocre Jaune - et du blanc (ici, blanc de titane).       


    Ces teintes permettent de réaliser une peau blanche.
    Pour peindre des peaux plus foncées, remplacez la couleur "Terre de Sienne Naturelle" par de la "Terre de Sienne Brûlée".

     
    Terre de Sienne Brûlée   

     

    Quelles sont les proportions du mélange pour obtenir une belle couleur de peau ?

    La couleur prédominante est le blanc (même si le blanc n'est pas une couleur... pour les puristes).
    Ajoutez une touche d'Ocre Jaune.
    Enfin, complétez par une pointe de "Terre de Sienne".

    Il existe plusieurs techniques pour peindre la peau, en voici 2 totalement opposées:

    1- La technique du plus "clair" au plus "ombré": Commencez par peindre les parties de la peau les plus claires. Puis, au fur et à mesure que vous peindrez les parties plus ombrées, ajoutez un peu plus de "Terre de Sienne

    Vous trouverez également dans le commerce, des tubes de peinture couleur "chair" déjà préparée. Cette couleur est assez réaliste. Ajoutez simplement une touche de "Terre de Sienne" pour ombrer la peau.

     
    Teinte Chair Ocre Chair  

    Si vous ne parvenez toujours pas à peindre une peau de couleur réaliste, pourquoi ne pas vous lancer dans le figuratif et peindre les personnes en bleu ?

     

    19 commentaires
  • Comment rendre les poils de votre pinceau plus souples ?

    De nos jours, les poils des pinceaux sont fabriqués pour être de plus en plus résistants engendrant une dureté des poils. Si vous préférez peindre avec un pinceau plus souple, une petite astuce pour assouplir les poils...

     

    Matériel nécessaire:

    Vinaigre d'alcool Savon de Marseille (ou liquide vaisselle) chiffon doux et propre

     

    Comment procéder:

    1- Faites bouillir le vinaigre d'alcool dans une casserole

    2- Trempez votre pinceau quelques minutes dans le vinaigre bouillant

    3- Laver votre pinceau sous le robinet d'eau chaude au savon de Marseille ou au liquide vaisselle

    4- Rincez bien les poils à l'eau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de savon.

    5- Essuyez votre pinceau à l'aide d'un chiffon doux en lissant les poils sans les tordre.

    6- Enfin, rangez votre pinceau dans un bocal, tête vers le haut, pour éviter l'écrasement et la déformation des poils.


    votre commentaire
  •  Toile Raté ou pas ?  


    La notion de "ratage"est problématique. Quand peut-on considérer qu'une toile est si ratée qu'elle mérite d'être repeinte? Ne risque t'on pas de faire une croûte sur une toile finalement pas si mauvaise? Mais parfois, on désire retravailler sur une toile, car on estime qu'il n'y a plus qu'une chose à faire, effacer et recommencer. Le problème du repentir, ici généralisé à toute la toile, c'est qu'il ne faut pas qu'il entraîne une mauvaise qualité de l'oeuvre réalisée par la suite. Par exemple que l'ancienne peinture ne transparaisse (Je pense ici au cheval à 5 pattes de Géricault). Et puis il faut aussi que la nouvelle couche picturale tienne bien et soit durable.

    La pratique

    Peinture fraîche
    Si la peinture est fraîche, le plus simple est de la gratter au couteau, d'essuyer le restant au chiffon avant de repeindre.

    Peinture sèche
    Sur peinture sèche, on dépoussiérera, on poncera rapidement afin que la nouvelle couche accroche. Puis on passe deux couches de peinture blanche. On attend que ça sèche à fond avant de repeindre. Un peu comme pour un plafond quoi. Attention, ne jamais passer d'acrylique sur une toile peinte à l'huile, même pour gagner du temps. La couche de gesso est à proscrire. Dans moins d'un an l'acrylique sera entièrement craquelé.

    Vernis à retoucher
    Le vernis à retoucher est intéressant pour reprendre des zones localisées sur une peinture à l'huile. Son intérêt est de permettre une meilleure accroche de la nouvelle couche de peinture, et de limiter les risques d'embu. Néanmoins, le vernis n'empêche pas les sous-couches de transparaître dans le temps.


    votre commentaire
  • aujourd'hui j'aimerais partager mes  astuces et mes "trucs" , certaines sont personnelles, d'autres ont été grapillés tout au long de mes peregrinations sur le net , des amis m'ont confié leurs trucs ... et vous en avez vous ? n'hésitez pas à me les communiquer Tongue out 

    L'astuce d'aujourdhui : FABRIQUER SON PROPRE MEDIUM 

    Pour ceux et celles qui peignent à l'huile, le mois de mars est le mois idéal pour préparer son propre médium à peindre(c'est le mois idéal par rapport à la longueur de la lumière du jour). Cela revient bien moins cher que de l'acheter tout prêt dans le commerce.

    Il faut tout d'abord acheter dans le commerce un litre d'huile de lin  (voir plus selon la quantité que l'on veut avoir ensuite)  que l'on met dans une bouteille en verre. On la place en suite à la lumière mais sans le soleil direct (au nord donc) pendant tout le mois de mars sans la bouger. La lumière va casser les molécules de plomb contenues dans l'huile et celles-ci se déposeront au fond de la bouteille. Filtrer l'huile en la versant dans une autre bouteille propre et la mélanger avec de l'essence térébenthine rectifiée en quantité égale, soit 50% d'huile de lin et 50% d'essence.
    On obtient ainsi du médiumCool


    1 commentaire
  • L.....comme LAVANDE
    L'essence de lavande ajoutée à la pâte donne une matière onctueuse très agréable à travailler et son pouvoir solvant élevé lui confère un important pouvoir de pénétration dans les dessous. De plus elle remplit l'atelier d'une agréable odeur... très provençale! L'essence de lavande, celle d'aspic en particulier était très estimée des Maîtres anciens.

    Les restaurateurs de tableaux belges et hollandais l'utilisent pour régénérer les couleurs des tableaux anciens après le dévernissage.


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique